+
Aditionellement

Élection du Parlement écossais 2007

Élection du Parlement écossais 2007

Les élections de mai 2007 en Écosse au Parlement écossais ont vu une forte augmentation du soutien au Parti nationaliste écossais (SNP). Les SNP ont promis un référendum sur la question de l'indépendance de l'Union, mais les caprices de la représentation proportionnelle ont fait qu'aucun parti n'a acquis le contrôle global du Parlement basé à Édimbourg. Par conséquent, au lendemain des élections, le SNP, en tant que parti ayant le plus grand nombre de sièges, devra trouver un ou plusieurs partenaires dans un gouvernement de coalition. Alternativement, les autres partis, qui ont tous déclaré leur opposition à l'indépendance, peuvent former une coalition qui pourrait garder le SNP hors du pouvoir - même si, sur le papier, cela semble hautement improbable. Cependant, il incombe au SNP de trouver un soutien pour une coalition.

Le résultat:

SNP 47 MSP; 21 ont gagné au niveau des circonscriptions et 26 au niveau régional.

Travail 46 MSP; 37 ont gagné au niveau des circonscriptions et 9 au niveau régional.

Contre 17 MSP; 4 au niveau des circonscriptions et 13 au niveau régional.

Lib Dems 16 MSP; 11 ont gagné dans la circonscription 11 et 5 au niveau régional.

Autres 3 MSP; 0 au niveau des circonscriptions et 3 au niveau régional.

SNP +20 aux élections précédentes

Lab -4 de l'élection précédente

-1 contre des élections précédentes

LD -1 des élections précédentes

Autres 3

Problème principal:

Aucun parti n'a un contrôle global sur le Parlement écossais. Un jour après le scrutin, le SNP doit faire du commerce hippique pour obtenir du soutien afin de former un gouvernement majoritaire viable (mais de coalition). Le principal parti susceptible de soutenir le SNP est le Lib Dems - mais ils sont catégoriquement contre même un référendum lié à la sortie du Royaume-Uni. Bien que le SNP soit le plus grand parti d'Écosse à l'intérieur de ses frontières, il n'a toujours pas suffisamment de poids électoral pour former un gouvernement sans soutien. Un compromis possible? Les Lib Dems pourraient bien adhérer au SNP et accepteront une commission sur la popularité du concept de quitter le syndicat en Ecosse afin que des statistiques de base soient disponibles pour tous et donnent une idée claire de ce que les Ecossais dans son ensemble veulent vraiment.

100 000 bulletins de vote par correspondance ont été classés comme abîmés. Au lieu de marquer un ordre de préférence, beaucoup mettent une croix à côté de ceux qu'ils soutiennent, annulant ainsi leur vote. La Commission électorale enquête déjà. Cela ramène des souvenirs de la Floride 2000. À première vue, le bulletin de vote en perturberait presque certainement certains - dans ce cas, 100 000 électeurs. L'impact que cela aurait eu sur les résultats finaux ne sera jamais connu, mais il ne fait pas grand-chose pour donner confiance à un système de représentation proportionnelle alors que tant de personnes ont vu leurs droits démocratiques entravés.

Deux jours après les résultats des élections, deux contestations judiciaires potentielles ont été annoncées. Il pourrait y avoir deux actions en justice concernant les 100 000 bulletins de vote gâtés en Écosse. Il peut y en avoir un pour la région de Glasgow où environ 10 000 bulletins de vote n'ont pas été comptés car ils étaient réputés gâtés. Le second pourrait être à Cunninghame North où le candidat travailliste, Allan Wilson, a été battu de peu par 48 voix par le candidat du SNP. Il y a eu 1 000 bulletins de vote rejetés ici et le Parti travailliste local peut contester le résultat. Avec le Labour et le SNP si proches au niveau national en Écosse - séparés par un seul siège - les implications pour la composition globale du Parlement écossais pourraient être marquées par la possibilité que le Labour se retrouve avec des sièges égaux au SNP. Cependant, rien n'a encore été décidé dans un sens ou dans l'autre.

07/05/07